C'est quoi ce grand débat national et que pouvons nous en faire ?

 

grand débat e1548108276817

Ce gouvernement, après avoir été, pendant un an et demi, méprisant et provocateur, sourd aux demandes des corps intermédiaires et aveugles aux problèmes sociaux au point d’avoir développé des politiques marquées par l’injustice sociale, se retrouve confronté à une crise d’une profondeur et d’une ampleur inégalées.

Vous le savez, l’UNSA n’a cessé de dire, sur tous les tons, au Premier ministre comme au Président de la République, que, dans une situa­tion aussi grave, il n’y avait d’autre issue que de prendre d’urgence des mesures touchant le pouvoir d’achat des plus démunis et d’ou­vrir une vaste concertation pour re­construire un pacte social accepté car juste, autour en particulier de l’impérieuse transition écologique à mener.

C’est grosso modo ce à quoi le gouvernement s’est attelé à travers les 10 milliards lâchés à la fin de l’année et le lancement la­borieux du grand débat qui devrait désormais se développer jusqu’à la mi-mars.

Vous avez lu, comme nous, la lettre du Président de la République censée cadrer ce grand débat. D’un côté, elle a le mérite d’une certaine clarté mais, malheureuse­ment, celle-ci ne nous rassure pas quant à l’idée que le Président de la République pourrait infléchir sa politique : il est significatif en effet qu’il y prenne le temps d’énumérer tout ce qui ne doit pas détricoter sa politique.

Mais, pour reprendre la thématique d’En Marche, en même temps, d’un autre côté, la lettre a un autre mérite, celui d’une cer­taine ambiguïté puisqu’elle fixe à ce débat l’ambition de forger un nouveau pacte économique, social et environnemental et de structu­rer l’action du gouvernement et du Parlement dans les prochains mois. Si ce pacte doit être nouveau, c’est donc qu’il n’y a aucune obligation de se situer dans la continuité de ce début de quinquennat. Eh bien, c’est cette version que nous nous proposons de retenir à l’UNSA et c’est pour cela que nous appelons à participer à ce débat partout où ce sera possible.

 

2018 11 AFFICHE GRAND DEBAT NATIONAL

Y participer pour quoi faire ?

Pour y mettre nos thèmes, nos proposi­tions. Mais ne soyons pas naïfs. Seuls, nous n’y arriverons pas. C’est la raison pour laquelle nous en avons discuté dans le cadre du regroupement des « Places de la République », ce regroupement d’organisations de la société ci­vile que nous avions constitué il y a quelque temps. Il est notamment composé , côté syndical, de la CFDT, de la CFTC, de l’UNSA et de la FAGE (1er syn­dicat étudiant), côté mutualiste de la Fédération Nationale de la Mutua­lité Française, côté éducation po­pulaire de la Ligue de l’Enseigne­ment, côté défense de l’environnement de la Fédéra­tion France Nature Environnement, de la Fondation pour la Nature et l’Homme et de WWF, côté associa­tions d’insertion et de lutte contre la pauvreté d’ATD Quart Monde et de la Fédération des Acteurs de la Solidarité, etc…

Nous sommes tombés d’accord pour travail­ler, dans ce cadre, à une approche commune pour participer au grand débat lancé par le gouvernement et y faire émerger ensemble nos thèmes, avec l’objectif de peser aussi sur les conclusions politiques qui en seront tirées.

On peut lé­gitimement craindre que le gouvernement, caractérisé depuis un an et demi par son absence d’écoute, n’en tire que ce qui l’arrangera pour continuer dans la même lignée. Ce serait pour nous une attitude gravissime, avec des répercussions qui pourraient être terribles pour la démocratie.

D’où notre proposition de grande conférence nationale délibérative qui éviterait de laisser le gouverne­ment en tête à tête avec lui-même. Mais en mettant publiquement dans le paysage cette contribution por­tée par certaines des plus grandes organisations françaises, c’est évi­demment un moyen de renforcer la pression sur le Président de la République, le gouvernement et la majorité présidentielle.

Car, si d’aventure, ils l’envisageaient, il leur serait d‘autant plus difficile d’ignorer des propositions qu’elles auront été le plus largement possible popularisées et affichées.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous souhaitez aller sur le site du grand débat national pour y mettre votre contribution et dire tout le bien que vous pensez des réformes de structures à la DGFiP et au ministère (humour) , voilà le lien, ne vous en privez pas ! 

Lien vers le site du grand débat national pour mettre votre contribution 

100 000 contributions pour demander l'arrêt des suppressions d'emplois à la DGFiP et le maintien du réseau actuel de la DGFiP, ça peut faire son effet !

De la même façon, 100 000 contibutions demandant le degel du point d'indice des fonctionnaires, ce serait clair pour le gouvernement !!

 

Connexion adhérent ou militant

ELECTIONS 2018

        10690253 739387452806058 87684726068966540 n

Prenez votre part au changement !

UNE LISTE AUTONOME DANS VOTRE DIRECTION.

Dans le cadre des élections professionnelles de décembre 2018, l'UNSA DGFiP cherche à créer des listes locales dans le maximum de directions et départements.

Si vous avez envie de nous rejoindre, de créer une liste locale, nous sommes prêts à vous y aider, à vous accompagner, à vous former.

Contactez-nous

Email

Tel 0144973341

Adhésion newsletter

Blogs des sections

Rejoignez-vous sur Facebook !

Unsa TV

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com