Audioconférence du 22 avril avec le Directeur général

À compter de la semaine prochaine, il n’y aura que deux audioconférences par semaine.

Nous sommes intervenus auprès du DG pour lui faire part de remontées de services durant cette campagne IR. En effet, certains chefs de SIP subissent déjà des pressions concernant le taux de décrochés téléphoniques. Nous lui avons rappelé que dans ce contexte particulier, avec une situation tendue et un nombre d’agents présents réduit, ce type de pression était peut-être inopportun.

Le DG a rappelé que la campagne IR avait démarré dans des conditions relativement bonnes. Durant la période de confinement, le taux de décrochés est stratégique. La pression sur ce taux est nécessaire car si les personnes n’arrivent pas à joindre nos services alors ils se déplaceront et c’est ce que le DG veut éviter.

L’objectif de l’administration est louable. Cependant, nous tenons à rappeler qu’avec un présentiel réduit dans les SIP (de 25 à 30 % pour l’instant), les objectifs affichés nous paraissent difficiles à atteindre. Il conviendrait donc de rechercher des solutions adaptées comme par exemple le renvoi d’appel téléphonique par demi-journée vers le domicile d’agents volontaires, tout en garantissant bien entendu leur anonymat. Cette solution est à l’étude dans certaines directions et permettrait d’augmenter le nombre d’intervenants et donc le taux de décrochés tout en permettant une présence réduite dans les services.